L’hécatombe 2009

Je voulais faire un dernier post sur ma vie parisienne mais ça attendra demain. Parce que l’actualité nécrophile est quand même chaude pour le coup.

Je voulais aussi appeler mon billet « Partir un jour sans retour » mais la blague à été faite 1000 fois.

Et puis comme ça, les tags vont me ramener les parts de marché lecteurs que j’ai perdu par ma fainéantise mon absence.

Donc, on récapitule :

- RIP Philip Nicolic, idole des jeunes filles des années 90, suiveur (et non pas précurseur, d’autres l’ont fait avant) des chemises ouvertes sur micro play-back et des saltos arrières même pas essoufflés. Mes parents m’ont durement rappelé que je hurlais à chacun de ses passages chez Foucault (merde). Monsieur s’est donc éteint d’un abus de somnifères et/ou arrêt cardiaque, ce qui n’est pas sans me rappeler l’hécatombe 2008 et Heath Ledger que j’adorais plus que tout.

Grrrrrrr

Contrôle des papiers SVP

- RIP Patrick Swayze, idole des jeunes filles des années 80-90 trop jeunes pour ne pas s’amouracher et trop vieilles pour ne pas avoir Dirty Dancing comme film culte. Digne incarnation des fantasmes féminins avec ses chemises ouvertes (lui aussi), ses pantalons trop serrés et son déhanché qui nous a fait connaître nos premiers frémissements. Belle gueule dans sa jeunesse, ses abus de fiesta et d’alcool auront eu raison de cette jolie tronche et de son pancréas. Mais jamais je ne t’oublierais mon petit Patrick, je connais même la BO de DD par cœur et je rappellerais qu’une d’entre elles est devenue un hymne belge (les amateurs de boîte de danse me comprendront) Heyyyyyyyyyyyyy Babyyyyyyyyy Ou Ha.

On laisse pas la fée dans un coin

On laisse pas la fée dans un coin

J’ai déjà parlé de Michael Jackson (paix à son âme) et de Farah Fawcett (idem), et je passerais sur Sim qui était bien sympa et sur René des Musclés qui a prouvé que non, le ridicule ne tue pas, sinon il serait mort pendant les années Dorothée (bon OK je l’aimais bien parce que je regardais quand même).

Mais quand toutes ces morts vont s’arrêter ? La vie va-t-elle cesser de me prendre toutes mes idoles de jeunesse ? STP, le destin, ne t’attaque pas aux Backstreet Boys sinon je perds tous mes repères.

About these ads

4 responses to “L’hécatombe 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: